Sur la table à découper

André Breton donne de la « beauté convulsive » l’exemple suivant « une locomotive de grande allure qui eût été abandonnée durant des années au délire de la forêt vierge », mais il en existe un autre exemple, repris de Lautréamont: « Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie ». Deux rencontres certes, mais en quelque sorte opposées car dans la première, les deux éléments fusionnent alors que dans la seconde, nul ne sait ce qu’il va advenir de cette rencontre.
Pourquoi rappeler cela ? Quand on parle de collages, on pense Max Ernst. Et justement, entre ses collages et ceux de Thaddée, il y a, dans bien des cas, la même différence opposante qu’entre les deux exemples cités. Avec Max Ernst, nous sommes, à la suite des collages dada, dans la fusion; avec lui, la machine à coudre et le parapluie ne formeraient plus qu’un, une « machine à pluie » ou un « paracoudre » et, parfois même, l’image peut se prêter à narration (exemple ci-dessous).

collage Max Ernst

Collage de Max Ernst

Chez Thaddée, rien de cela; les éléments, et c’est en cela que ses oeuvres nous mobilisent, restent, souvent, à distance (le premier collage illustre mon propos, le second le symbolise !) ; sur la table à découper de Thaddée, le parapluie et la machine à coudre vont-ils se rencontrer ? Mystère.

Dans l'atelier

Thaddée, collage sur papier, 11,9 X 12,9 cm

Portrait

« Autoportrait? », Thaddée, collage sur papier, 11,3×9,2 cm

« Autoportrait? », je l’ai dit, symbolise puisque y figure une cote chiffrant la distance que l’artiste établit de zéro à…
Quant au premier : On s’en souvient peut-être, Dali, utilisant la formule de Lautréamont dans son analyse de l’Angélus de Millet, établissait les identités femme /machine à coudre en raison de la tâche souvent féminine et homme/ parapluie en raison de ses possibilités érectiles. Mais ici, c’est la femme qui brandit l’objet d’allure phallique et l’homme qui est penché comme une laborieuse couturière sur sa machine… et les jambes écartées(!). Cette sorte d’inversion va-t-elle faciliter ou rendre improbable la rencontre ? Mystère dans le Mystère.
J’ai écrit plus haut « dans bien des cas » ; autrement dit, dans d’autres, il y a rencontre.
Une :

Un solstice

Un solstice, Thaddée, collage sur papier, 28,3 x 20,3 cm, collection particulière, 2016

Là, c’est à nous, à vous de raconter… ou de préférer garder la non-réponse à la question « que se passe-t-il ? ». Au choix.
Attention, le choix n’est pas insignifiant ! Si vous racontez, vous créez un lien, vous comblez donc la distance, vous supprimez le Mystère. A vous de voir.
Et quand il y a rencontre, il peut y avoir fusion… peut-être. Peut-être car

collage

Collage sur papier, Thaddée, 10,8 x 9,5 cm, 2012

ici , elle n’a pas lieu, chacun des éléments garde son autonomie, malgré la proximité. Et cette rencontre apporte un nouveau mystère… insoluble, me semble-t-il.
Elle se produit cependant la fusion, en fait pas si souvent.

collage thaddee

Thaddée, collage sur papier

Et là, rien à ajouter.

Maurice Cayzac, décembre 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s